fbpx
Si vous utilisez toujours Windows 7, cet article vous concerne !

Si vous utilisez toujours Windows 7, cet article vous concerne !

Si vous utilisez encore Windows 7 dans votre cabinet : voilà pourquoi il faut évoluer !

cartes CPS de divers professions

Windows 7 n’est plus supporté depuis le 15 janvier 2020.
Cela signifie que depuis presque 1 an Windows 7 ne bénéficie plus ni de mises à jour ni de support technique.
Dans ce dossier on vous explique ce que cela signifie et pourquoi il est impératif d’évoluer.

– Windows 7 n’a plus de support : qu’est-ce que cela signifie ?
– Maintenant que faire ?

Windows 7 n’a plus de support : qu’est-ce que cela signifie ?

Tous les systèmes d’exploitation Windows ont ce que Microsoft appelle un « cycle de vie ». Autrement dit, après un certain nombre d’années, la firme arrête les frais. Windows 7 a été lancé le 22 juillet 2009, soit il y a presque 11 ans, et deux autres versions de Windows sont depuis sorties : Windows 8.1 et Windows 10. Pour autant, lors de l’arret de son support, Windows 7 était encore très populaire – c’était même la version de Windows la plus installée dans le monde sur 4 ordinateurs sur 10.
Après une première fin de support en 2015, le support étendu a permis de continuer à maintenir le système. Mais comme prévu le support étendu a bien pris fin définitivement le 14 janvier 2020. Depuis cette date, les PC sous Windows 7 ne sont plus mis à jour et voici les principaux problèmes que cela pose de rester avec Windows 7 :
• Plus aucun bug n’est corrigé
• Plus aucune faille de sécurité n’est corrigée
• Plus aucun support technique n’est assuré
• Les applications ne sont progressivement plus optimisées pour cette version
Le problème c’est qu’en raison de la base d’utilisateur de Windows 7, il devient on ne peut plus intéressant pour les pirates de continuer à chercher et à exploiter les failles du système : depuis que le support a pris fin, en effet, les hackers ont tout le loisir de documenter et d’exploiter des failles sans que ces dernières ne soient jamais corrigées.
Autrement dit, maintenant avec un PC sous Windows 7, vous courrez un risque très réel de piratage.

Maintenant, que faire ?

Depuis la fin du support technique, il est toujours possible d’utiliser Windows 7 et même d’activer des copies sur n’importe quel PC.
Hormis la sécurité de votre ordinateur, des données de vos patients, sa stabilité et la compatibilité avec certains programmes rien ne vous oblige, donc, à faire quoi que ce soit. Néanmoins, il est tout de même fortement recommandé de passer à la version plus récente qu’est Windows 10.

Passez à Windows 10

C’est le choix le plus évident, et ce pour plusieurs raisons :
• Le processus de mise à jour est spécialement conçu et optimisé pour être simple et conserve vos fichiers personnels
• L’interface est extrêmement proche de Windows 7 ce qui évite de changer vos habitudes
• Vous y retrouverez les mêmes programmes
• Vous êtes tranquille jusqu’à sa fin de vie (en 2025)

Passer à Windows 10 est très simple : il suffit de se rendre sur le site de Microsoft et de télécharger l’assistant de mise à jour. Pour activer votre copie de Windows il vous faudra cependant acheter une licence.
Vous aurez le choix entre deux types :
• Windows 10 Famille
• Windows 10 Professionnel

Pour une utilisation professionnelle comme dans un cabinet une la licence Windows 10 Pro est le meilleur choix, mais avant de faire la bascule, posez-vous une question : mon PC est-il suffisamment puissant ?

En réalité, il ne faut pas machine de guerre pour faire tourner Windows 10.

Voici la configuration minimale requise préconisée par Microsoft :
Processeur : 1 GHz ou plus
RAM : 1 Go (version 32 bits) ou 2 Go (version 64 bits)
Espace disque : 16 Go (version 32 bits) ou 20 Go (version 64 bits) disponibles
Carte graphique : compatible DirectX 9.0 et plus
Écran : 800 x 600

Par contre voici la configuration requise pour faire tourner un logiciel Dossier patient de type Axisanté5 ou Hellodoc en version monoposte (une configuration inférieure sera possible pour les postes client, donc non-serveur, sur un réseau)
Processeur : 4,7 GHz ou plus
RAM : 16 Go (version 64 bits)
Espace disque : 512Go SSD avec 30 Go disponibles
Carte graphique : 1 Gbit/s
Internet : Connexion haut débit
Écran : 1280 x 1024

Quelle solution ?

Même si vous pouvez continuer à utiliser votre ordinateur avec Windows 7, sans la réception des mises à jour de sécurité et logicielles, il sera plus vulnérable face aux virus et aux logiciels malveillants.

À l’avenir, la meilleure façon d’être en sécurité s’obtient avec un ordinateur neuf sous Windows 10 Pro.

Même s’il est possible d’installer Windows 10 Pro sur votre ancien ordinateur, ce n’est pas recommandé par Microsoft.

Pour éviter tout désagrément et ne pas se soucier des problèmes de ce genre : choisissez la location

Pour seulement 55€TTC/mois.

Ne mettez pas en danger les données de vos patients et remplacez votre ordinateur.

Ce tarif comprend :

– 1 ordinateur format tour compatible pour toute utilisation professionnelle (peut importe ses caractéristiques)

– remplacement en cas d’évolution nécessaires soit de Microsoft ou des logiciels professionnels

– remplacement de fait après le 3ème anniversaire

– Installation 370€TTC lors de la première installation et non facturé en cas de renouvellement de machine

– réinstallation complète de vos logiciels professionnels.

– Livraison offerte

 

Aide pratique :

Est ce que mon ordinateur est sous Windows 7 ?

1/ Je clique avec le bouton gauche de la souris pour faire apparaître le menu Windows

 2/ je clique avec le bouton droit de la souris sur Ordinateur pour faire apparaître la liste contextuelle

 3/ je clique gauche sur Propriété

 Voici l’exemple de fenêtre qui s’affiche :

Qui dois-je contacter ?

Pour plus d’informations, contactez-nous

Par téléphone au :
05 57 350 350

Je m’inscris pour recevoir les newsletters et les tutos de DMP informatique :

Consulter les derniers posts sur  :

Nouvelle carte professionnelle de santé

Nouvelle carte professionnelle de santé

Votre carte professionnelle de santé évolue !

cartes CPS de divers professions

La carte CPS délivrée par l’agence du numérique en santé (anciennement appelée ASIP), sert à identifier électroniquement tous les professionnels de santé et sécurise les échanges des données médicales afin d’en assurer la confidentialité. Plusieurs types de cartes ont existées au fil du temps, et elles étaient renouvelées automatiquement tous les trois ans. Ces dernières années, l’évolution de la carte professionnelle de santé a été caractérisée par l’arrivée de la version CPX.

C’est quoi une carte CPX ?

La version de carte CPX offrent un niveau de sécurité supérieur aux cartes CPS classiques. En effet, elles disposent de deux grandes fonctionnalités de cryptographie des données :

  • L’authentification du porteur de carte.
  • La signature électronique permettant de s’assurer de l’authenticité des documents.

Quelles sont les dernières nouveautés de la carte CPX ?

Le 2 juillet 2018, L’agence du numérique en santé annonçait la sortie de la nouvelle carte CPX. Néanmoins, avec quelques mauvais retours puisque beaucoup de praticiens de santé ont vu leur carte bloquée plusieurs fois par jour…

En effet ces nouvelles carte CPX dotées de puces dites R2 étaient sujettes au bug de « temporisation sans contact » caractérisé comme suit :  après un usage sans contact en mode ISO, la carte devenait muette pour un usage avec contact pendant un délai variable allant de 20 secondes à 3 minutes. La société NPX, fondeur des solutions MIFARE, a donc sorti au mois de juin 2020 une nouvelle puce : R3, afin de pallier à ce problème.

L’éditeur Julie Solutions s’est déjà adapté à ces évolutions. La mise à jour 2021 de son logiciel de gestion pour les cabinets dentaires, ne sera plus compatible avec les anciennes versions de cartes CPS. Seules les versions CPX émises depuis le 1er juillet 2018 et intégrant l’IGC santé seront donc compatibles. Passée cette date, les utilisateurs Julie utilisant encore leur ancienne carte ne pourront plus accéder aux services de l’assurance maladie.

Pour les professionnels de santé concernés, nous vous conseillons :

  • D’utiliser la nouvelle carte sans attendre la fin de validité de votre carte actuelle.
  • De télétransmettre, avant de changer votre carte, tous les lots de FSE émis avec les cartes anciennes cartes.

De manière générale, lorsque vous recevez une nouvelle carte, il est préférable de la mettre en place sans attendre. Cela veut dire que le système est amélioré et qu’à termes, l’ancienne carte deviendra obsolète.

Qui dois-je contacter ?

En cas de problème d’usage FSE écrivez à l’adresse mail : https://esante.gouv.fr/assistance

Pour toute autre question sur la nouvelle puce CPX, écrivez à l’adresse mail : infocartecpx-nouvellepuce@sante.gouv.fr

Je m’inscris pour recevoir les newsletters et les tutos de DMP informatique :

Consulter les derniers posts sur  :